« Parler juste »

« Parler juste »

Atelier d’art dramatique pour comédiens professionnels : « Parler juste »


Dans la vie tout le monde parle juste, il n’y a qu’au théâtre qu’on parle faux ! Le comédien, ce menteur professionnel, doit pourtant donner l’illusion du naturel, de l’aisance et de la justesse. Cela passe d’abord par la maîtrise de la parole. Or avant d’être un art pratiqué par les orateurs de tout genre (comédiens, avocats, journalistes, conférenciers, parlementaires, etc.), la parole relève d’une technique : technique physique, naturelle et invisible. Comme M. Jourdain faisait de la prose sans le savoir, nous appliquons tous cette technique au quotidien, mais faute d’en avoir pris conscience et de l’avoir pratiquée elle nous fait défaut sur scène, et c’est la première cause du « mal à l’aise » de l’interprète. Si un comédien nous semble emprunté (avec son corps, ses gestes, son personnage, etc.) c’est qu’il est mal à l’aise avec son texte ! C’est ce « blocage » que cet atelier hebdomadaire a pour but de faire sauter.

Jacques Mougenot, comédien, auteur (L’affaire Dussaert, Le cas Martin Piche, Les Fiancés de Loches) a enseigné l’art dramatique pendant 15 ans au cours Jean-Laurent Cochet. Dans cet atelier hebdomadaire qui s’adresse à des comédiens professionnels, il se propose d’approfondir, voire pour certains de faire découvrir, cette technique rigoureuse, exigeante, mais libératrice, via des scènes du répertoire classique et des fables de La Fontaine. De la maîtrise de cette technique sensible dépend le « parler juste » du comédien qui lui permet d’atteindre ce « mentir vrai » cher à Jouvet !

Le travail d’interprétation se fera à partir des scènes du répertoire classique et avant tout des fables de La Fontaine : étant toutes symboliques de la situation dramatique, elles sont l’exercice idéal pour appréhender la technique de l’éloquence sensible (à condition de ne plus les envisager comme le pensum obligé des récitations scolaires). Pour le premier atelier, le stagiaire présentera donc une fable de La Fontaine, des scènes de travail lui correspondant lui seront proposées (voire imposées) à l’issue de cette première séance.

Quand ?

Tous les mardis et les jeudis de 10h à 13h, de début octobre à fin mai.

Où ?

Espace Saint-Roch, 35 rue saint-Roch, 75001 Paris, Métro Pyramides

Combien ?

1 000 € l’abonnement (Prise en charge Afdas possible)

 

De 10 à 20 participants

Renseignements : ateliers@musidrama.fr